Au lendemain des élections à la Mairie de Thouaré

Depuis l’élection de la Maire de Thouaré, la page des actualités de cette commune connaît une trame toute nouvelle qui mérite attention des habitants de cette partie du monde et des autres. En effet, il s’agit de la non tenue de promesses électorales et d’un changement radical de planification de projets. Et ce fait inquiète énormément la population de Thouaré en premier et interroge en second lieu tous ceux qui suivent l’actualité de ces jours-ci à Thouaré. Regagnez maintenant la bonne tendance. 

Entre promesses électorales et les projets incompris

Pour se faire la première place à la Mairie de Thouaré, Madame Martine OGER a donné des instructions assez fermes sur la vie prochaine de la société. C’était pour beaucoup la vérité de l'heure, d’une actrice politique digne de soutien. Mais ce soutien social a connu très tôt une cessation parce qu’il s’est asséché de ce qui l’entretenait. En effet, toutes les promesses de Madame OGER sont désormais à l’eau et laissent place à d’autres projets très controversés. 

En réalité, la Mairie de Thouaré envisage la construction de 26 cellules dans une zone verte et protégée qui se situe à proximité d’une localité résidentielle. Cette décision de la maire ne reste absolument pas sans contradiction. Elle n’est notamment pas accueillie pour des raisons assez précises et valables. Prenez en la mesure dans la suite de cet article 

La première raison de la contradiction du projet de construction des 26 entrepôts de la Mairie de Thouaré

Le projet en question porte le risque d’affecter dangereusement les conditions d’occupation des lieux alentours du lieu ciblé par le projet. En effet, les habitants qui jouissaient d’un calme naturel et d’un cadre de vie non anthropisé devront changer radicalement de mode de vie. On comprend aisément alors pourquoi les populations environnantes de la zone verte et protégée ciblée dans le cadre du projet s’insurgent contre l’initiative.